* taxianglais.fr * forum

Le Bar (liens web,video,photo) » Vu aujourd'hui

Mayfair

rank_5.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 26/07/2018

Messages: 679

Le 18/10/2021 à 18h18
Coucou, je suis tombé nez à nez avec ce TX aujourd'hui dans un parking sous-terrain quai d'Ivry

   

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Groupe: Administrateur

Inscrit le: 24/09/2008

Messages: 5949

Le 18/10/2021 à 19h20
Beau TX1 endormi ?
As-tu vu quelle manifestation indiquait la plaque de rallye sur le tableau de bord ?


Danny
Site web    

Mayfair

rank_5.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 26/07/2018

Messages: 679

Le 18/10/2021 à 20h02
Coucou Danny, c'est "God Save the Car" 2018
   

Mayfair

rank_5.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 15/05/2014

Messages: 536

Le 19/10/2021 à 09h51
ttersu:
je suis tombé nez à nez
Hello !!

j'espère que ça va et que tu n'a pas trop mal ttersu :lol :D ;) Il a l'air d'être plutôt en bon état et apparement il doit rouler, sur la photo il n'a pas l'air d'avoir de la poussière comme un véhicule qui est là depuis très longtemps. d'ailleurs à y être mon prochain sera peut-être un TX1 .... peut-être dépendant de l'état parce que je n'ai pas envie de repartir dans une resto.



Edité par Peter Le 19/10/2021 à 09h52


It's not because you go faster than me that you'll go further than me. A Cab never stops until it dies.
   

Mayfair

rank_5.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 27/09/2017

Messages: 535

Le 12/11/2021 à 12h32
doublé sur l’autoroute au niveau de St flour en direction du sud, roue de secours juste derrière la petite porte du conducteur, et une déco du camion laissant penser à un véhicule électrique .

   

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Groupe: Administrateur

Inscrit le: 24/09/2008

Messages: 5949

Le 12/11/2021 à 13h02
Je viens de regarder sur Gougle et il semble que ce soit le prototype e-Blast H2 à hydrogène que GCK Motorsport envisage d'engager au Paris-Dakar 2024...


Danny
Site web    

Mayfair

rank_5.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 27/09/2017

Messages: 535

Le 12/11/2021 à 20h20
Merci Danny, tu es incollable
   

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Groupe: Administrateur

Inscrit le: 24/09/2008

Messages: 5949

Le 12/11/2021 à 22h56
olivier34:
tu es incollable

comme le riz ;) :D :lol


Danny
Site web    

Mayfair

rank_5.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 27/09/2017

Messages: 535

Le 13/11/2021 à 06h39
Oui, si tu avait collectionné des Mercedes au lieu de taxi , nous aurions pu t’appeler Oncle Benz
   

Chelsea

rank_1.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 12/09/2019

Messages: 43

Le 13/11/2021 à 11h38
NLU413F:
olivier34:
tu es incollable

comme le riz ;) :D :lol

.....
:lol :lol :lol :lol :lol :lol :lol :lol :lol :lol :lol :lol :lol
   

Mayfair

rank_5.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 15/05/2014

Messages: 536

Le 14/11/2021 à 18h36
NLU413F:
olivier34:
tu es incollable

comme le riz ;) :D :lol
Ah mais c'est donc toi Uncle Benz ?! :lol


It's not because you go faster than me that you'll go further than me. A Cab never stops until it dies.
   

Mayfair

rank_5.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 27/09/2017

Messages: 535

Le 14/11/2021 à 18h49
Petite sortie dominicale en XJC à la mensuelle de Calvisson, arrivé en même temps qu’une magnifique Bentley S1 qui malheureusement est venue s’accrocher l’aile arrière gauche sur un arbre








https://www.youtube.com/watch?v=vkFCHO54_XI
[youtube]vkFCHO54_XI[/youtube]
Beaucoup de monde et de véhicules variés, mais au moment de repartir, je repère une vrai lotus seven,




le propriétaire très sympathique me donne le maximum d’informations, avec cette voiture typée course il a même remporté le trophée lotus , et nous finissons devant un verre à la buvette de la concentration, j’apprends avec surprise qu’avant de venir dans le Sud , il était de la même région que moi et stupeur du même village à côté de Montfort l’amaury, et bien sûr nous avons des amis en commun ! Il fini par m’inviter chez lui où je découvre une voiture rarissime qu’il a entièrement restauré : une Squal simca, j’ai eu l’honneur de m’assoir dans un modèle certainement unique et adorable .




Lorsque vous tapez sur gogol : squal Simca , vous tombez sur elle a l’époque où elle arborait une bande blanche

L'histoire de cette marque commença grâce à une rencontre entre Guy Mismaque et Paul Guitton lors du salon de l'Automobile de 1956,sur le stand du petit cabriolet Brissonneau et Lotz.Paul Guitton pensait que Guy Mismaque était un client potentiel.Il n'en était rien.Il examina ce petit cabriolet pendant une demi-heure.Paul Guitton lui demanda s'il voulait des renseignements.Guy Mismaque lui confia qu'il aurait vu cette voiture avec une structure multitubulaire,une carrosserie plus profilée et un moteur plus poussé. Pendant une demi-heure,Guy Mismaque essaya de convaincre Paul Guitton qu'il pouvait construire une voiture plus performante et moins chère à sa façon. Quatorze mois plus tard,il présenta à Paul Guitton la maquette en plâtre,au 1/10,de son "coupé sport Mismaque".Pendant trois ans,Guy Mismaque faisait évoluer son coupé.Paul Guitton ne pu suivre,au jour le jour,l'évolution de se projet,car il partit vivre en Australie.Mismaque gardait contact avec Paul Guitton,par écrit,pour lui faire part de sa future organisation technique pour la fabrication et la commercialisation de son coupé.

Courant 1958,Paul Guitton reçut un croquis lui montrant le coupé sport avec une ligne considérablement allégée,et une longue lettre détaillant les caractéristiques de cette voiture et le prix envisagé juste au dessus de 500 000 francs d'époque,prix qu'il lui semblait impossible à tenir. Début 1959,la ligne,la dimension,sont presque définitivement arrêtées et le 12 avril,Paul Guitton reçut le plan du coupé,ses dimensions,son poids et les performances envisagées.Paul Guitton,sans être impliqué dans la réalisation de ce fameux coupé sport,il était en quelque sorte le conseiller technico-commercial de l'équipe.La Mismaque avait un côté plus sportif que la Brissonneau & Lotz.Elle reprenait le moteur 425 cm3 de la 2 CV,développant 12 cv à 3 500 tr/mn,et une grande partie mécanique dont la boîte de vitesse,les tambours de freins en sortie et ses arbres de transmission,les bras de suspensions avant,sa direction,moyeux de roues et jantes.Contrairement à la 2 cv (profilage médiocre et 490 kg) qui pouvait tout juste atteindre les 90 km/h,la Mismaque pouvait espérer atteindre les 120 km/h,grâce à l'adoption d'un châssis en tubes recouvert d'une carrosserie en polyester très aérodynamiques et un poids ramené à 350 kgs. Ils envisageaient une version plus sportive avec une cylindrée portée à 500 cm3,une pipe d'admission et une tubulure d'échappement spéciales,un carburateur de 32 (au lieu de 26),pour une vitesse estimée à 130 - 135 km/h,et un prix de vente qui pouvait avoisiné les 600 000 francs.
Paul Guitton reçut une lettre de Guy Mismaque où il lui demanda conseil sur différentes décisions à prendre concernant la carrosserie et les équipements.Il lui demanda s'ils devaient faire une première série de son coupé sans portes,qui parrut surprenant pour un coupé.Seuls les anglais osaient cette concession sportive.Paul Guitton suggéra de monter des portes légères en polyester fixées sur une armature de tubes soudés,comportant une feuille de plexiglas soit coulissante ou rabattable,en guise de vitre latérale.Il demanda par la suite s'il fallait faire une ouverture pour le coffre à bagages.Vu que ce dernier était une simple tablette sous la plage arrière,et un volume extrêmement réduit entre les suspensions et le réservoir à essence,Paul Guitton lui déconseilla et aurait couté très chère pour n'offrir aucun avantage.

Fallait-il un hard top démontable?Paul Guitton trouva l'idée assez bonne mais pas réalisable à cause des problèmes d'étanchéité avec ce genre de toit.Son dernier souci concernait la partie avant construite d'un seul bloc,tubes et polyester incluant le capot,les ailes,les phares,la calandre et les contre-ailes.Il décida de faire basculer tout l'ensemble vers l'avant permettant l'accès à la mécanique,la transmission et les roues,comme sur les autos de Colin Chapman que Guy Mismaque connaissait très bien..
Fin avril,début mai 1959,la maquette en bois grandeur nature était prête dans un atelier appartenant à un ami de Guy Mismaque habitant la Drôme,à Valence.C'est là que naîtra la première voiture.Quelques semaines plus tard,la voiture pratiquement terminée,Guy Mismaque donna rendez-vous à Paul Guitton sur le circuit des 24 Heures,mais ils ne se sont pas vus.Guy Mismaque avait eu un contre-temps et qu'il était arrivé sur le circuit dans la nuit du samedi au dimanche,et qu'il avait des problèmes de finition et la mise au point du coupé,comme expliqué dans la lettre adressé à Paul Guitton.Il s'agissait en fait de problèmes financiers et d'un désaccord entre Guy Mismaque et le constructeur de Valence.La voiture non terminé aurait quitter l'atelier.Mais pour aller où?Environ 14 mois plus tard,début octobre 1960,se trouvait devant le domicile parisien de Paul Guitton,Guy Mismaque et sa fameuse voiture rouge vif.Paul Guitton se glissa sur le siège passager pour découvrir l'intérieur assez simple,rustique mais fonctionnel.Le tableau de bord était en bois verni avec des cadrans encastrés.Les sièges rappelait ceux d'une 2 cv avec leur armature tubulaire.Et derrière les sièges se trouvait une planche,du même bois que le tableau de bord,formant le plancher pour bagages.

Après un essai dans les rues de Paris avec comme passager Paul Guitton,Guy Mismaque aurait bien voulu présenter son coupé au Salon de l'Automobile,mais il n'a pas pu obtenir de place.Il décida de la présenter devant l'entrée du Grand Palais pendant quelques jours.Ensuite il l'a présenta rue de Pontoise,dans le 5ème arrondissement de Paris,chez des amis.Il dit à Paul Guitton que des personnes étaient très intéressés et qu'il prendrait des commandes fermes dans la rue.La presse s'en fit l'écho.Comme Guy Mismaque n'avait aucune stratégie de vente et suivant son humeur,il y avait des caractéristiques différentes dans les journaux.Et selon Guy Mismaque,la voiture serait fabriquée en Dordogne à raison de un à deux exemplaires par jour.
La réalité sera toute autre car le dimanche 16 octobre,à la fermeture du salon,la voiture quittait la rue de Pontoise et ne réapparut plus jamais.

Après 42 ans de silence,Paul Guitton retrouvait le dossier complet de la Mismaque.Il a mené sa propre enquête pour retrouver cette voiture.Il a appris,d'un de ces amis,Guy Lambert,que Guy Mismaque avait demandé à Simca de constuire en série sa voiture,car entre temps la voiture était devenue bleue et le moteur était un Simca.Simca refusa.

Paul Guitton se posa des questions.Comment le coupé rouge était devenu bleue et le moteur de 2 cv fut remplacer par un Simca.Peut-être y avait-il un deuxième prototype?
En août 1962,à Levallois sur un tas de gravats provenant d'un hangar en démolition,le coupé bleu à moteur Simca réapparut.Ce n'était plus qu'une épave.Elle restera trois jours dans cette position avant de disparaitre à nouveau.
L'histoire de cette voiture ne s'arrêtait pas là.En 1982,Guy Lambert travaillait comme mécanicien personnel de Didier Pironi,pilote de F1,à Boissy Saint Léger.Un de ses amis possédait une casse dans la région,et l'interpella sur une épave d'un coupé bleu qui se trouvait dans sa casse.
Pendant plusieurs mois,Guy Lambert va aller voir cette carcasse pour en retrouver l'origine.Sans pouvoir mettre un nom sur cette voiture,Guy Lambert fini,en 1988,par la ramener chez lui.Elle y restera six années sans bouger,pendant lesquelles il va poursuivre ses recherches,et finir par remonter la piste et l'histoire de ce coupé.
C'était Guy Mismaque qui avait fait transporter l'épave de Levallois chez un viel habitant du Mesnil Amelot,dans le Val d'Oise,et qui possédait des boxes qui louait à des artisans de la région.La voiture restat dehors,dans la cour intérieur.Quand un des artisans trouvait l'engin devant sa porte,il le poussait devant le box voisin et ce manège a dû durer des années.

Malgré tout,Guy Mismaque venait tout les deux ou trois mois pour travailler sur la carrosserie.Et puis un jour,plus personne.Les années avaient encore passé pour la voiture,jusqu'à la vente du terrain à un nouveau propriétaire qui fit venir un ferrailleur pour se débarrasser de la voiture.Alors que le camion plateau qui l'amenait à la casse s'arrêta à un carrefour,un jeune homme apperçu l'épave et proposa au chauffeur un pourboire pour la déposer dans son jardin.Si tôt dit,si tôt fait.Le coupé est posé verticalement contre un cerisier dans un jardin du Val de Marne,échappant encore à la destruction.
Mais la voiture restera là jusqu'à la vente de la propriété.Les nouveaux propriétaires découvrirent le coupé.La voiture finit à la casse de Boissy Saint Léger.
A la fin de son enquête,Guy Lambert retrouva l'adresse du garage de Valence où avait été fabriqué le modèle original à moteur 2 CV.Ce dernier lui donna tous les documents relatifs de ce modèle unique,mais également ceux de la version à moteur Simca,avec les croquis de la carrosserie de cette dernière.Et un dessin publicitaire qui permit à Guy Lambert de mettre un nom sur cette voiture.Elle s'appelait "Squal".Ce document unique ne permettait pas d'en savoir beaucoup plus.Si,ce n'est les performances annoncées,l'auto était capable,avec un moteur 1300 de 7 cv de dépasser les 200 km/h.

Guy Lambert garda la voiture durant 6 ans chez lui.Au lieu de la restaurer,Guy Lambert envisageait de la reconstruire.Après plus de 25 années sous les intempéries,la coque et l'armature étaient en piteux état.En 1994,il renonça,travail trop important,et décida de vendre le Squal lors d'une bourse d'échange à Monthléry,en Septembre.Malgré le temps et le peu de visiteurs,un passionné repèra la voiture et se laissa tenter par le défi.L'homme,qui resta anonyme bien que déjà vu sur certains circuits,mit plus de cinq ans pour refabriquer la voiture en respectant l'esprit et la technique des années 60.Le moteur est un 1300 cm3 de la Simca P60 préparé et alimenté par un carbu Weber double corps.La transmission,la boîte et le pont arrière proviennent de Simca.
Le but de Guy Mismaque était de réaliser une Lotus à la française.En comparaison avec une Lotus Elite de 1959,les deux voitures ont des performances équivalentes,avec un léger avantage pour la Squal sur la vitesse de pointe (200 km/h pour la française contre 180 pour l'anglaise).Dommage que personne n'ai voulut fabriquer en série cette voiture.
Combien de voitures ont été construites?Mystère!Le prototype à motorisation 2 cv de 1960 est sûrement unique.Il aurait été revendu en 1961 et réimmatriculé.De Loire Atlantique,il serait ainsi passé en Ile et Vilaine,et plus de traces.Même celle à moteur serait peut-être unique.Mais certains parlent de quatre à cinq voitures construites.Une chose est sûre,Guy Mismaque a commandé,chez un fabricant de pièces en résine un moule pour pouvoir produire une série de 100 voitures.Moule qu'il n'est pas venu chercher.La voiture réapparu lors de l'édition des 24 heures du Mans 1966,avec comme pilote Michel Dagorne et Alain LeGuellec et enregistrée sous le nom de Mismaque.La voiture ne s'était pas qualifiée et qui était à moteur.....Renault.Il reste encore beaucoup de zone d'ombre sur ce petit constructeur automobile nantais.

(texte signé Paul Guitton qui a paru dans le Gazoline n°114 de Juillet 2005 que j'ai essayé de réduire comme je pouvais)
   

Modérateur

rank_modo.png

Avatar

Groupe: Modérateur

Inscrit le: 28/02/2015

Messages: 819

Le 14/11/2021 à 22h14
Super intéressant Olivier34 ! Un grand merci pour le partage, les infos et les photos! Passionnant :top
   

Administrateur

rank_admin.png

Avatar

Groupe: Administrateur

Inscrit le: 24/09/2008

Messages: 5949

Le 15/11/2021 à 00h29
Superbes photos et super véhicules :top
Et bien sûr merci à toi pour toutes tes explications. La story de cette voiture atypique et rare est tout à fait intéressante. Thanks a lot !!!


Danny
Site web    

Mayfair

rank_5.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 15/05/2014

Messages: 536

Le 15/11/2021 à 12h26
@Olivier34 ... Il y a de très belles photos et pour moi; la Jaguar et la Bentley sont juste fantastiques !! Mais j'ai tout de même un penchant pour la Bentley ... une vrai 100% Great Britain hand made, quand BMW n'avait pas encore racheter cette majestueuse marque. Pour l'histoire de l'arbre, c'est pas méchant ..; de l'égratignure, un bon carrossier réparera son esthétique très rapidement et bien ... mais j'avoue que c'est ch***t.


It's not because you go faster than me that you'll go further than me. A Cab never stops until it dies.
   
Répondre
Vous n'êtes pas autorisé à écrire dans cette catégorie
1 Utilisateur en ligne : 0 Administrateur, 0 Modérateur, 0 Membre et 1 Visiteur
Utilisateur en ligne : Aucun membre connecté